Burkina Faso : « Coalition Rupture », la nouvelle unité de l’opposition politique

Une nouvelle Alliance politique dénommée « Coalition Rupture », née de cinq (05) partis politiques de l’opposition a été présentée aux Hommes de médias et à l’opinion nationale ce jour 29 juin 2020 lors d’une conférence de presse à Ouagadougou.

Les partis politiques Alternative Patriotique Panafricaine/Burkindi (APP/BURKINDI), Mouvement Patriotique pour le Salut (MPS), Progressiste Unis pour le Renouveau (PUR), Rassemblement Des Ecologistes du Burkina Faso (RDEBF) et Union pour la Renaissance Démocratique, Mouvement Sankariste (URD/MS) ont annoncé ce lundi 29 juin 2020 avoir mis en place une Alliance politique qui porte le nom de « Coalition Rupture ».

Pour les partis membres de cette alliance, le désir de rupture exprimé par les populations burkinabè à travers l’insurrection populaire d’octobre 2014 qui a contraint Blaise Compaoré à l’exil, passera nécessairement par l’avènement de « forces politiques patriotiques ».

Sûrs d’être ces « forces politiques patriotiques », les partis de la « Coalition Rupture » ont présenté leur projet politique qui va porter fondamentalement sur la « Rupture de la mal gouvernance, le renouvellement de la classe politique et l’avènement d’une gouvernance de travail vertueux et de progrès au service de la Nation entière ».

Pour la Coalition Rupture, les élections à venir constituent un facteur essentiel dans la quête de rupture avec la gouvernance actuelle dont aspirent les populations du Burkina Faso. C’est la raison pour laquelle, la coalition estime que les élections doivent se tenir à bonnes dates contrairement à ce qu’expriment certaines forces politiques qui pensent qu’elles doivent être reportées à raison de l’insécurité dans plusieurs localités du pays.

La coalition a laissé entendre qu’elle envisage l’option d’une candidature unique aux élections présidentielles et les listes communes aux législatives et aux municipales sur l’ensemble du territoire national.

Amadou ZEBA

Faso7

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page