Burkina Faso : Des gendarmes « fraudeurs » à Kossyam

Pendant une conférence de presse ce 18 juin 2020, le procureur du Faso près le tribunal de grande instance de Ouagadougou a évoqué un dossier incriminant des éléments du Groupement de Sécurité et de Protection Républicaine (GSPR).

Selon Harouna Yoda, son parquet a ouvert une information suite à une dénonciation par voie de presse de faux ordres de missions émis par des éléments du Groupement de Sécurité et de Protection Républicaine (GSPR), pour se faire payer des frais de missions qui n’ont pas naturellement eu lieu.

Selon le procureur plusieurs personnes ont été entendues dans le cadre de l’enquête. C’est ce qui a permis de « confirmer l’écrit du journal quant à l’existence de faux ordres de missions ayant donné lieu à des paiements de frais de missions à certains éléments du GSPR », a-t-il laissé entendre.

Les éléments poursuivis dans cette affaire qui sont tous des gendarmes selon le procureur du Faso ont reconnu les faits. Ils ont reçus des sommes d’argent « variant entre 700 000 et 1 480 000 ».

Harouna Yoda a fait savoir que « ces frais de mission ont été perçu par les agents commanditaires au détriment de ceux dont les noms figurent sur les ordres fictifs de mission. Les éléments supposés être des missionnaires ont été invités à émarger mais les sommes d’argents perçues leur ont été retirés par les premiers ».

Dans leur entreprise frauduleuse, ces éléments ont pu établir de façon irrégulière sept (07) ordres de missions et ont pu percevoir la somme de cinq millions trois cent trente-quatre mille (5.334.000) FCFA.

Les poursuites ont été exercées dans le cadre de cette affaire dont les faits recouvrent la qualification des infractions de faux en écriture publique, d’usage de faux en écriture publique, d’escroquerie, de blanchiment de capitaux et de complicité. Il n’y a que la programmation qui est en attente.

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page