Révocation d’agents de la Fonction publique : « Un signal fort contre les pratiques anarchosyndicales », selon Simon Compaoré

Le Président du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) a estimé, le jeudi 11 juin 2020, que la révocation de trois travailleurs des Impôts pour voie de fait, que le gouvernement a pris ses responsabilités et s’est assumé.

En fin mai 2020, le ministre porte-parole du gouvernement, Remis Dandjinou avait fait part de la révocation de trois agents du ministère des finances de la fonction publique burkinabè. Il leur est rapproché des faits d’actes d’indiscipline d’une extrême gravité.

Ce jeudi 11 juin 2020, Simon Compaoré a donné sa lecture sur l’affaire. Selon lui, le gouvernement « est dans son droit de sanctionner les brebis galeuses ». Les agents révoqués ont outrepassé leur rôle de syndicaliste et ont commis une faute lourde, convient le Président du parti au pouvoir.

Lire ⇒ Burkina Faso : Trois agents « révoqués » de la Fonction publique

« Nul n’a le droit d’obliger par la force du poignet, son collègue à observer un arrêt de travail. En infligeant la sanction aux auteurs de ce forfait, le gouvernement a donné un signal fort contre les pratiques et méthodes anarchosyndicales, lesquelles seront désormais combattus avec vigueur », a conclu Simon Compaoré.

Les trois agents avaient agressé une de leur collègue en marge d’une grève organisée par les syndicats des finances. Un terrain d’entente avaient été trouvé entre les deux parties avant la decision de revocation prise par le gouvernement.

Faso7

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page