Terrorisme : Le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire mènent une opération militaire conjointe

Le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire mènent depuis le 13 mai 2020, une opération conjointe de sécurité dénommée «Comoé» dans la zone frontalière entre les deux Etats, lit-on dans la livraison de l’Agence d’information du Burkina du vendredi 22 mai 2020.

Le point de l’Opération «Comoé» qui vise à traquer les groupes terroristes basés dans la zone frontalière entre les deux Etats a été fait ce vendredi 22 mai 2020 en présence du chef d’Etat-major des armées du Burkina, le Général Moïse Miningou et de son homologue ivoirien le Général Lassina Doumbia.

Cette opération qui a débuté depuis le 13 mai contre des groupes terroristes à cheval entre les deux pays a déjà permis de mettre en déroute des terroristes. Une base terroriste a été démantelée et des matériels notamment des armes et des téléphones portables ont été saisis.

Les deux armées entendent mutualiser leurs forces pour faire face au terrorisme transfrontalier. Elles se disent convaincues de la nécessité de renforcer cette coopération.

Depuis 2015, les attaques terroristes sur son territoire ont provoqué la mort de plus de 2 000 Burkinabè occasionnant également un déplacement massif de populations de plusieurs régions vers le centre du pays. Plus de 800 000 personnes déplacées internes ont été comptabilisées.

Faso7

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page