Burkina : L’Etat subventionne 8 000 ordinateurs pour les étudiants

Le programme « Un étudiant, un ordinateur », a été lancé ce 30 avril à l’Université Joseph Ki-Zerbo par le Pr Alkassoum Maiga, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation. Il s’agit de subventionner 8 000 ordinateurs aux étudiants.

Le gouvernement burkinabè va mettre à la disposition de chaque étudiant burkinabè, un ordinateur à prix subventionné. La contribution des étudiants désirant acquérir ces ordinateurs est de 40% et l’Etat Burkinabè prendra en charge les 60%, avec l’appui de la Banque mondiale.

Ce programme « Un étudiant, un ordinateur » est une promesse du président Roch Marc Christian Kaboré, et vise à doter chaque étudiant burkinabè d’un ordinateur, afin de lui permettre de bien mener ses études, indiqué un communiqué de la Présidence du Faso.

Il s’agit, à travers ce programme, de travailler au renforcement des capacités des étudiants dans le domaine du numérique, avec des formations leur donnant une ouverture à l’échelle internationale, à l’accélération de l’opérationnalisation de l’Université virtuelle au Burkina Faso, et à l’amélioration de la qualité de l’enseignement dans notre pays.

Le programme ne concerne que les étudiants régulièrement inscrits dans les institutions d’Enseignement supérieur et de recherche, et ceux inscrits dans le privé par le MESRSI à travers la plateforme Campus Faso.

« Pour s’inscrire au programme, l’étudiant devra figurer sur la base de données des institutions d’Enseignement supérieur et de recherche, disposer d’une Carte nationale d’identité valide ou d’un passeport valide, avoir une carte d’étudiant ou une attestation d’inscription de l’année en cours dans l’IESR, verser sa part contributive (40%) du coût d’acquisition de l’ordinateur portable, par un système de crédit ou paiement au comptant », a expliqué Brahima Konaté, responsable de la cellule technique du programme.

Mais il précise que les étudiants qui ne disposent pas de moyens financiers dans l’immédiat peuvent contracter les prêts avec les banques partenaires, notamment le FONER et CIOSPB. Cette mobilisation de fonds se fait sous forme de crédits adossés à la bourse ou à l’aide de l’étudiant, avec une durée de remboursement n’excédant pas un an.

Faso 7

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page