Burkina : Fin de parcours pour des criminels

Le Service Régional de la Police Judiciaire de Ouagadougou (SRPJ) a mis aux arrêts 06 groupes de hors la loi. Ces individus ont été présenté à la presse ce jour 28 février 2020.

Selon le Commissaire Principal de Police, Sayibou Galbané, c’est suite à de multiples plaintes que son service a ouvert une information. Cette enquête menée par les éléments de police déterminés a permis de mettre aux arrêts six (06) groupes de délinquants composés de treize (13) individus.

Le premier groupe qui était spécialisé dans les vols avec effractions et les vols à main armée, est composé des nommés S.A, gérant de kiosque (41 ans), S.H, soudeur (31 ans), T.B, maçon (35 ans), B.S, employé de commerce (27 ans), S.B, employé de commerce, (30 ans) et F.I, employé de commerce, (34 ans).Selon le Commissaire Principal de Police, ces individus ont dans leur palmarès plusieurs cas de vols à main armée.

Il a été saisi des mains de ces individus un pistolet semi-automatique, neufs (09) engins à deux roues et plein d’autres objets tels que deux postes de téléviseurs et des ustensiles de cuisines.

Des escrocs arrêtés…

Quand au deuxième groupe de délinquants, il a pour spécialité l’escroquerie. Il est composé de Y.P, (52 ans) marabout, M.A, (27 ans), employé de commerce, D.H, (25 ans) employé de commerce et K.A.T(35 ans), employé de commerce. Tous les membres de ce groupe sont domiciliés au Bénin excepté le nommé D.H. qui est domicilié à Pouytenga.

Y.P qui est le cerveau de la bande avait un plan bien mis en place. « Il réussit à convaincre ses victimes de ses aptitudes mystiques à fournir des serpents et crânes humains qui vomissent des billets de banques », a expliqué le commissaire. Cet individu qui a pu faire une dizaine de victimes en complicité avec les autres membres de sa bande après deux semaines de séjour à Ouagadougou, a avoué lors des auditions que « ces rituels ne sont que des simagrées », selon Sayibou Galbané.Plusieurs fétiches ont été saisis entre leurs mains.

Des fétiches des escrocs présentés à la presse

Le troisième groupe mis aux arrêts est composé de K.L, (43 ans), entrepreneur, K.O, (38 ans) électricien et Y.T, (30 ans), mécanicien.

Les meurtriers de Souleymene Dreba démasqués

Ces individus sont arrêtés suite à l’enquête ouverte après l’assassinat du nommé Dreba Souleymane. En rappel, le corps sans vie de ce dernier avait été découvert à Karpala le 10 février 2020 non loin de l’Hôtel Zoodo.

Le Service Régional de la Police Judicaire ayant ouvert une enquête circonstanciée dans le cadre de cette affaire a fini par mettre la main sur ces trois individus. Ils sont accusés d’avoir tué Souleymane Dreba par volonté de se faire justice. En effet, ces individus suspectaient le défunt d’être à l’origine de plusieurs cas de vol dans le quartier, selon Sayibou Galbané

Il a été saisi des mains de ces trois présumés assassins, un pistolet automatique et un véhicule de marque Mercedes.

Aussi, le SRPJ a aussi mis fin aux activités d’un groupe de pédophiles et un un groupe de proxénètes et prostituées via les réseaux sociaux.

Le Commissaire Principal a salué la collaboration des populations et les à exhorter à continuer dans ce sens.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page